THE 100$ STARTUP - CHRIS GUILLEBEAU

 

Cette semaine je souhaitais me plonger dans ce livre que j’ai depuis quelques temps mais que j’ai jamais pris le temps de lire. Cette fois c’est fait et pour tout vous dire je l’ai lu plutôt vite… Je l’ai trouvé vraiment intéressant et instructif. Le livre illustre les différents concepts liés au monde de l’entreprenariat à travers de vrais exemples de startups.  Voici les points que j’ai retenu :

LES PREMIÈRES LEÇONS

Leçon 1 : pour trouver une idée de startup il faut trouver le point de convergence entre sa passion et ce que les autres aiment.

Leçon 2 : il faut regarder les compétences que l’on possède et qui pourraient être utile aux autres puis les combiner.

Leçon 3 : la formule magique, passion + skills + utilité = succès.

 

Les microbusiness ne sont pas nouveaux mais maintenant on a la possibilité de tester, lancer et étudier un produit rapidement et pour peu cher.

Une startup nécessite trois choses -> un produit/service, un groupe de personnes prêt à payer et un moyen de se faire payer.

 

DONNEZ LEUR LE POISSON

Comment créer plus de valeur? Ou encore comment puis-je encore plus aider mes clients? 

-> Il faut voir les services que l’on créé en terme de bénéfices pour le client. Un bénéfice est émotionnel alors qu’une option est descriptive. 

Exemple : Un ranch propose une option, monter à cheval, et montre les bénéfices de cette option, s’évader et devenir un cowboy. 

Stratégie 1 : Chercher profondément les besoins/envies du client.

Stratégie 2 : Faire de son client un héros.

Stratégie 3 : Vendre ce que les gens achètent. “Don’t bring your client in the kitchen with you, just give him the food.”

 

    SUIVRE SA PASSION? 

“You don’t get paid for your hobby itself, you get paid for helping other people pursue the hobby.” 

 

QUESTIONS À SE POSER

Est ce que il y a des entreprises actives dans le domaine qui m’intéresse? Si oui qu’est ce qui peut être mieux fait?

 

 

PASSER À L’ACTION  

“An ounce of action is worth a ton of theory” – Friedrich Engels //// Petit rappel… 

 

7 STEPS TO MARKET TESTING

1 – Avoir de l’intérêt pour le problème que l’on souhaite résoudre et trouver un groupe de personnes qui souhaite également résoudre ce problème.

2 – S’assurer que le marché est assez grand.

3 – Focus sur éliminer un problème que les gens sont conscients d’avoir.

4 – Tout ce qui est vendu est pour résoudre un problème ou répondre à un désir.

5 – Toujours penser en terme de solutions.

6 – Recueillir des avis sur votre idée (en s’assurant qu’ils correspondent à votre audience cible).

7 – Présenter les grandes lignes de votre idée à votre communauté. 

Plus de détails sur 100startup.com 

 

UNE OFFRE QU’ON NE PEUT REFUSER

“You must learn to think about value the way your customers do, not always the way you would like them to.”

 -> Attention, il faut faire la différence entre ce que le client dit qu’il veut et ce que le client veut vraiment. Les compagnies aériennes ont déduit de leurs études que les clients ne veulent pas vraiment plus de place au niveau de leur siège mais préfèrent payer leur billet moins cher. 

 

Le but d’une FAQ

-> Rassurer l’acheteur sur ses craintes

-> Identifier et répondre à ses craintes avant même qu’il se les pose. 

 

Mettre l’acheteur dans l’urgence est un bon moyen de gagner des ventes (promotions, nombre d’exemplaires limité)

 

Donner plus que prévu à l’acheteur est un bon moyen de le fidéliser. 

 

LANCEMENT  

Teaser ses clients avant le lancement d’un produit est un bon moyen de booster ses ventes. 

Recommandation de livre : Influence – Robert Cialdini

 

HUSTLING OU COMMENT BIEN SAVOIR SE VENDRE   

 

 

Passe 50% de ton temps à créer et 50% à te connecter, promouvoir, vendre.

 

PARLONS ARGENT  

Il faut expérimenter avec les prix. Ce n’est pas parce que vous vendez moins cher que vous ferez plus d’argent (car plus de ventes). Il faut trouver l’équilibre entre le prix et le nombre de ventes. 

Exemple : il est plus intéressant de faire 15 ventes à 80€ (1280€) que 20 ventes à 50€ (1000€).

 

 

FAIRE AVANCER SON PROJET  

-> Augmenter le trafic (concours, donations).

-> Vendre un produit + un service lié à ce produit (ex : vendre une photo + comment faire des photos.).

-> Il est plus facile de faire évoluer son business que de le commencer.

-> Expansion horizontale = augmenter le nombre de clients.

-> Expansion verticale = améliorer/ajouter des services/produits pour les mêmes clients.

 

SE FRANCHISER   

“The battle of outsourcing”

Tout dépend de la taille de l’entreprise et de la mentalité du fondateur. 

-> Tout faire soi même = plus de contrôle sur la qualité mais impossible à grande échelle.

-> Déléguer des taches = plus de temps libre/permet de s’agrandir mais moins de contrôle sur l’entreprise.

 

MESURES À SUIVRE  

-> Ventes par jour

-> Visiteurs par jour

-> Prix moyen de commande

-> Taux de conversion (nombre de visiteurs qui deviennent acheteur)